Brésil : polémique sur le succès du film “Rien à perdre” retraçant la vie d’Edir Macedo

Brésil : polémique sur le succès du film “Rien à perdre” retraçant la vie d’Edir Macedo

0

Quand on parle de records d’entrées au cinéma dans un pays, on évoque souvent les blockbusters américains, plus rarement des films primés comme ceux du festival de Cannes, et de temps en temps quelques réalisations typiquement nationales. Au Brésil, le film qui cartonne depuis la fin mars, s’appelle “Rien à perdre” et il retrace la vie d’Edir Macedo, fondateur de Église universelle du Royaume de Dieu, qui revendique pas moins de dix millions d’adeptes à travers le monde. Macedo détient d’ailleurs la société Record, qui produit ce film autobiographique. Cependant, ce succès comme d’autres aspects de l’Église universelle du Royaume de Dieu, sont sujets à controverse, car certains hommes de peu de foi doutent.

Si l’on en croit l’institut qui mesure les audiences depuis 2002, le film comptabilise déjà 9 millions d’entrées, ce qui en fait le plus gros succès du pays, alléluia ! Ce franc succès, du moins dans les chiffres, a étonné des journalistes et des spécialistes. Le Guardian, révèle que bizarrement lorsque des journalistes se pointent dans des salles différentes qui diffusaient le film, elles étaient pourtant loin d’être pleines. Après la multiplication du pain et du vin, ce sont les places de cinéma !

A moins d’un concours de circonstances improbable, qui ferait aller les journalistes aux seules séances ou le film ne fait pas le plein, il convient de voir la réalité en face. Selon plusieurs sources, l’Église universelle du Royaume de Dieu, aurait tout simplement acheté des tickets massivement à l’avance, pour les donner gratuitement à ses adeptes. Cela permet de continuer l’endoctrinement des adeptes, et en faire d’autres. L’institution reconnaît avoir mené une “initiative” pour permettre au plus grand nombre de personnes, et notamment les plus démunis d’aller voir le film. Ainsi, l’esprit saint d’Edir Macedo se répand sur ses disciples.

De plus, un succès de fréquentation permet de donner plus de retentissement à l’institution, et assure une image de réussite. L’image est d’ailleurs une préoccupation pour Église universelle du Royaume de Dieu, qui accuse ceux qui mettent en doute le succès spontané du film, de proférer des “mensonges” et des “fausses nouvelles”, en racontant que les salles étaient vides. Aide-toi, et le seigneur t’aidera !

En fait, en matière de promotion, la tactique ne semble pas vraiment nouvelle pour Edir Macedo. Le film est tiré d’un livre devenu un best-seller, grâce aux très nombreux exemplaires achetés par l’Église elle-même. Il y a quelque temps, un autre film produit par Record, Les Dix Commandements, avait lui aussi réussi le miracle de ne pas remplir les salles tout en enregistrant le plus grand nombre d’entrées au Brésil.

Pour Edir Macedo, les miracles se suivent, il est en effet devenu multi-millionnaire, fondateur de l’Eglise universelle du royaume de Dieu, populaire chez les plus démunis du Brésil, mais aussi propriétaire du Record Group et de RecordTV, le deuxième plus grand diffuseur de télévision au Brésil. Il a aussi été soupçonné de détournement de fonds, d’envoi illégal d’argent à l’étranger, ou encore de fausses déclarations. Néanmoins, les voies du seigneur et de la justice sont parfois impénétrables, et jusque ici, il a bénéficié d’une prescription ou d’une relaxe pour chacun de ses différents crimes.

Crédit photo : Jeso-Carneiro

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez