Bientôt des billets moins chers pour le trajet Paris-Londres

Bientôt des billets moins chers pour le trajet Paris-Londres

0

Passé un week-end à Londres, ou un week-end à Paris, sachez que pour les petits budgets, cela va devenir possible, grâce à des prix low costs. La société Getlink, anciennement Eurotunnel a diligenté une étude de marché. Juste au moment où TGV low cost de la SNCF vient d’annoncer l’extension de ses services au Grand Est pour le 9 juillet, la société Getlink quant à elle, décide qu’il est temps faire comme Ouigo (low cost de la SNCF) et Izy (low cost du Thalys).

Dans l’absolu, ce serait de réduire de 25 % à 30 % les coûts de fonctionnement actuel sur le trajet Paris-Londres, ou inversement. Il va sans dire, qu’avec cette économie, les billets seraient en principe vendus moins chers.

Grâce à cette nouvelle tarification, Jacques Gounon, veut “augmenter la fréquentation du tunnel sous la Manche, actuellement de 58 %”. “ À horizon dix ans, l’étude révèle que quatre millions de nouveaux passagers pourraient utiliser cette offre ferroviaire, sans même prendre en compte la croissance naturelle du marché”. L’étude révèle également, que des offres bon marché, pourraient représenter jusqu’à 285 millions d’euros de chiffre d’affaires par an pour deux millions de passagers.

Jacques Gounon, président de Getlink, explique « concrètement, il s’agirait de mettre en place des offres équivalentes à celles de Ouigo et Izy, la recette est simple, il faut prévoir des départs et arrivées dans des gares périphériques et utiliser les voies des anciennes lignes, moins rapides, mais où les péages sont moins chers ». Du coup, il s’agirait de la gare se trouvant à CDG2 TGV pour Paris, et pour Londres, il s’agirait de la gare de Stratford.

Petit bémol tout de même, actuellement, la liaison entre Londres et Paris se fait en 2 h 20, elle devrait être plus longue, c’est-à-dire 3 h.

Après les compagnies aériennes low costs, voici les compagnies ferroviaires low costs, et tout cela, pour le grand bonheur des passagers.

Crédit photo :   Neill-Barston

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez