Elections aux Etats-Unis : Beto O’Rourke, l’étoile montante des démocrates

Elections aux Etats-Unis : Beto O’Rourke, l’étoile montante des démocrates

0

Si Donald Trump, est largement critiqué, il faut bien avouer, que les démocrates ne semblent pas beaucoup profiter des vagues de contestations, qui surgissent sur différents sujets. Ils ont, bien du mal à surmonter la défaite d’Hillary Clinton. Cependant, le Parti va peut-être redémarrer en s’appuyant sur des nouvelles têtes dont la valeur ne semble pas attendre le nombre des années, parmi elles, Beto O’Rourke.

Il se présente face au sénateur du Texas et ténor du Parti républicain Ted Cruz. De son côté, Beto a déjà été élu au Conseil municipal d’El Paso, sa ville natale, et siège à la Chambre des représentants depuis plus de cinq ans. Cependant, à 46 ans ce démocrate fait souffler un vent nouveau.

Il utilise habilement, ce que lui reprochent ses adversaires. Tout jeune, il a fait partie d’un groupe de punk-rock, il s’en sert en disant, “quand vous enregistrez vous-même, organisez vos tournées et écrivez vos chansons, vous avez le contrôle sur ce que vous dîtes, une campagne, c’est la même chose.” Il ne se démonte pas, quand le Parti républicain, publie une photo de son arrestation à 26 ans en état d’ivresse, alors qu’il avait percuté un autre véhicule et tenté de prendre la fuite avant d’être arrêté. Il soutient,  “s’il faut retenir quelque chose de la décision stupide que j’ai prise il y a plus de 20 ans, c’est peut-être le contraste avec l’expérience que beaucoup ont de notre système judiciaire“. Il fait remarquer, qu’il a finalement été relâché, sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui, il estime que sa couleur de peau y est pour beaucoup.

Il apparaît, comme un candidat, nouvelle génération, particulièrement connectée. Il se filme en direct sur Facebook en train de conduire, de rencontrer des électeurs, ou de faire du skate. Des vidéos, qui cumulent des milliers de « vu », et présentent l’homme au-delà du candidat. Il a même fait le buzz, avec sa prise de position en faveur des joueurs de football américain, qui posent un genou à terre durant l’hymne américain, pour protester contre les violences policières visant les noirs dans une vidéo qui a fait le tour du pays.

Du coup, sans passer par les lobbys classiques, il a déjà récolté 38 millions de dollars au cours du troisième trimestre de 2018, un record dans l’histoire des élections sénatoriales.

Tactiquement, il évite d’entrer dans les polémiques. Accusé d’être un « poids plume » par Ted Cruz le milliardaire républicain, O’Rourke a esquivé en répondant, “je pense, que cela n’a tout simplement aucun sens de répondre, l’agressivité et les échanges d’insultes occupent malheureusement une place centrale dans le débat politique, soit vous jetez de l’huile sur le feu, soit vous restez concentré sur l’avenir“.

O’Rourke, défend l’interdiction de la vente d’armes automatiques, un sujet très sensible au Texas, et s’attaque au puissant lobby des armes, la NRA. Le démocrate, est aussi en faveur d’une couverture santé universelle et un assouplissement de la législation encadrant la consommation de cannabis.

Dans un Parti démocrate en panne de figures de proue, il pourrait rapidement se faire une place de choix et incarner l’avenir. D’ailleurs, les élections de mi-mandat devraient permettre de dégager d’autres candidats probables, pour affronter Trump dans deux ans.

Crédit photo : Beto-ORourke

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez