LinkedIn a publié son premier classement des startups françaises

LinkedIn a publié son premier classement des startups françaises

0
Signe des temps et signe de la place, que prennent les startsups dans le paysage entrepreneurial, le réseau social professionnel LinkedIn a publié son premier Top Startups. Il s’agit des 25 startups françaises les plus attractives pour les talents en 2018. Comme on peut s’y attendre, elles concernent surtout des domaines très pointus comme l’intelligence artificielle, le véhicule autonome et des Fintech, c’est-à-dire des startups qui utilisent la technologie pour repenser les services financiers et bancaires.
Deux catégories de startups se distinguent dans ce classement. Tout d’abord, nous retrouvons des entreprises technologiquement innovantes et qui évoluent dans des domaines susceptibles de profondément transformer notre quotidien ou la société. Il s’agit par exemple, de l’assistant vocal anti-Google, car respectueux des données personnelles Snips, les nouvelles mobilités Navya et EasyMile, ou encore l’ordinateur dématérialisé Blade.
Ensuite, la deuxième catégorie regroupe des startups peut-être moins innovantes technologiquement, mais qui remodèlent des services existants. Elles sont le plus souvent, destinées aux usages des professionnels et du grand-public. Nous retrouvons dans cette catégorie, la plateforme de vente de produits reconditionnés Back Market, pour une consommation plus responsable, le logiciel de gestion de paie et des déclarations sociales PayFit, ou encore la solution de paiement mobile Lydia, très populaire chez les 18-35 ans en permettant des transferts d’argent en un clic.
On remarquera, qu’une nouvelle fois, le financier reste sourd aux appels de la forêt, et que malgré une sensibilisation et une forte médiatisation sur le sujet, aucune des 25 entreprises les plus attractives, n’a comme vocation ou comme principe de base d’améliorer ou de défendre la planète grâce à une technologie. Autrement dit, l’écosystème “tech for good”, c’est-à-dire les startups, dont la vocation première est d’améliorer la société ou la planète grâce à la technologie, ne sont pas jugées assez porteuses.
 
Pour finir, une petite mise au point s’impose pour expliquer la présence ou non de certaines startups dans ce classement. Les entreprises recensées devaient avoir moins de sept ans d’existence, compter 50 salariés ou plus, être indépendantes et privées, et avoir leur siège social en France. Sandrine Chauvin, qui dirige les contenus publiés sur LinkedIn précise, “nous avons étudié les données générées par les milliards d’actions des 16 millions de membres sur LinkedIn en France, 575 millions dans le monde. Nous nous sommes penchés sur quatre critères, la croissance des effectifs, les interactions sur la plateforme avec l’entreprise et ses employés, l’intérêt pour les offres d’emploi diffusées par la startup et enfin, sa capacité à attirer les talents parmi les grands groupes”.

Voici donc Le Top 25 des startups françaises les plus attractives :

1. PayFit (Fintech), 2. Snips (IA) 3. Qonto (Fintech 4. Everoad (mobilités) 5. Blade (PC dématérialisé) 6. Wemanity (agence d’innovation) 7. Navya Group (véhicule autonome) 8. Aircall (télécoms) 9. Tiller Systems (caisse enregistreuse innovante) 10. Back Marjet (e-commerce) 11. Malt (RH) 12. LumApps (logiciels) 13. Netatmo (objects connectés) 14. Bird Office (immobilier) 15. Shippeo (logiciel de suivi de la logistique) 16. Lydia (paiement mobile) 17. Lendix (financement d’entreprises par des particuliers) 18. Octoly (marketing et publicité) 19. Easyrecrue (RH) 20. Thiga (cabinet de conseil en innovation) 21. UX-Republic (design thinking) 22. Dreem (objets connectés santé) 23. Abbeal (financement de projets innovants en entreprise) 24. AptiSkills (BTP) 25. EasyMile (véhicule autonome).

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez