L’Insee : les décès ont augmenté par rapport à 2017

L’Insee : les décès ont augmenté par rapport à 2017

0

L’Insee, vient de publier une étude sur le nombre de décès, en constante augmentation chez les personnes âgées. Les chiffres révèlent que 606 000 personnes sont décédées en France en 2017. Malheureusement, ce chiffre est supérieur à 2016, il faut noter une hausse de 12 000 décès. L’Institut national de la statistique, explique « en dix ans, ce nombre a augmenté de 14 % ». Triste record, car d’après l’étude, nous venons de battre le nombre de décès de l’après-guerre.

L’après Seconde Guerre mondiale en France, a amené un pic de la natalité, qui s’est étendu de 1942 à 1975. De ce fait, l’arrivée des « baby-boomers », a eu un effet socio-économique d’envergure, et notamment sur le vieillissement de ses générations, car elles sont concernées par cette forme mortalité. Malheureusement, en janvier 2017, une grippe a sévi, entraînant avec elle un pic de décès.

L’étude de l’Insee dévoile en détail les tranches d’âge concernées par les décès. Par exemple, pour les jeunes de 20 à 29 ans, les décès masculins sont 2,9 fois plus nombreux que les décès féminins. Ensuite, pour les 30 à 39 ans, ce rapport passe à 2,2, il diminue ensuite, même s’il reste élevé. Entre 60 et 69 ans, il est encore de 2,0. À 85 ans, le rapport s’inverse. Entre 90 et 99 ans, les décès féminins sont 2,1 fois plus nombreux que les décès masculins. L’âge moyen des personnes décédées en 2017 était de 83 ans pour les femmes et de 76 ans pour les hommes. Un quart d’entre elles, avait plus de 90 ans. Pour les hommes, le pic des décès se situe à 87 ans. En 2017, 60 % des décès féminins ont eu lieu après 84 ans.

L’étude de l’Insee montre également que depuis cinquante ans, le nombre de décès de nouveau-nés a très fortement baissé, notamment grâce aux progrès de la médecine (vaccinations, antibiotiques, campagnes de sensibilisation à la mort subite du nourrisson…). En 1967, en France métropolitaine, 14 900 bébés étaient décédés. En 2017, ce chiffre était tombé à 2 400, soit six fois moins.

Toujours d’après l’Insee, le vieillissement de la population française continue son chemin tandis que l’écart d’espérance de vie entre les hommes et les femmes se resserre.

Crédit photo : Medical-Heritage-Library

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez