La trottinette peut aller partout, mais rouler nulle part

La trottinette peut aller partout, mais rouler nulle part

0

Profitant des nouvelles polémiques sur les transports en matière de pollution et de coût, la trottinette électrique taille sa petite route. Elle fait partie de ce que l’on appelle les “NVEI”. Derrière cette appellation, il faut comprendre Nouveaux Véhicules Électriques Individuels. Le gros avantage évidemment, c‘est de pouvoir rouler un peu partout. Cependant, et c’est paradoxal, la trottinette a légalement nulle part où rouler.  

La trottinette, est à ce point originale pour un moyen de locomotion pourtant très ancien, qu’elle appartient à aucune catégorie de véhicules. Elle doit cette particularité à une rapide évolution. Elle est passée principalement d’amusement pour enfants, à celui de véhicule de déplacement régulier muni d’un moteur. Ce moteur est la raison pour laquelle les choses se compliquent. Lorsque la trottinette n’a pas de moteur, elle est considérée comme un véhicule piéton. Par contre, avec un moteur elle est considérée aux yeux de la loi comme…en fait, on ne sait pas trop, car la trottinette motorisée rentre dans aucun cadre défini par le Code de la route, et sa circulation dans l’espace public n’est pas réglementée.

Ce qui fait dire à un légiste, que son usage est donc en principe interdit, au regard de la réglementation. La trottinette, est donc aujourd’hui que tolérée sur nos voies. Cela peut rapidement poser de nombreux problèmes et notamment en matière d’assurance.

Plus précisément, si l’on prend un par un les cas de figure, on retrouve que la trottinette motorisée n’est pas autorisée à circuler sur le trottoir, car la loi exclut sur cet espace tout engin à moteur (à l’exception des véhicules d’infirme). N’ayant pas d’homologation officielle, l’usage de la trottinette électrique, est aussi interdit sur la chaussée sous peine d’une contravention de classe 5. Vous ne pouvez même pas, vous réfugier sur une piste cyclable, car comme son nom l’indique, elle est réservée aux cycles à deux ou trois roues propulsées par l’énergie musculaire.

Il vous reste à faire très attention quand vous roulez, et en parler à votre assureur pour avoir une couverture spécifique, qui prenne en charge dans le cadre de la responsabilité civile les conséquences de ce que l’on pourrait appeler un flou juridique. On peut parier, que le législateur va bientôt remédier à cela.

De là, à imaginer un jour un permis trottinette, il n’y a qu’un pas, ou plutôt qu’une roue.

Crédit photo : mack fox musicfox

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez