Facebook, le géant continue sa route, malgré la tempête

Facebook, le géant continue sa route, malgré la tempête

0

Il fallait bien cela pour calmer le jeu. Facebook, a réussi sa “communication”, en rassurant les marchés boursiers. Pour cela, il vient de publier de meilleurs résultats, que prévu. Il s’agit d’une part, du retour d’un rythme de croissance élevé, et surtout d’une hausse du nombre d’usagers un peu plus élevé qu’attendu. Il n’en fallait pas plus, pour contrecarrer les effets des nombreuses polémiques de ces derniers mois.

Il était grand temps, pour le PDG Mark Zuckerberg, d’annoncer quelques bonnes nouvelles. Il a bien sûr, laissé personne le faire à sa place. Un communiqué de sa part annonce clairement, “nous avons fondamentalement changé la façon dont nous gérons l’entreprise pour nous concentrer sur des questions sociétales très importantes“. Aussitôt, l’action prenait 8,5 %, car elle a pris en compte que le bénéfice net du quatrième trimestre ressort en hausse de 61 % et que le chiffre d’affaires trimestriel, évolue positivement de 30 % à 16,9 milliards de dollars.

Dans le même temps, sur la toile, Facebook est toujours très utilisé. Le nombre d’usagers mensuels actifs, est d’ailleurs légèrement supérieur aux prévisions avec 2,32 milliards. Le nombre d’abonnés actifs quotidiens, est quant à lui, pile conforme aux attentes, à 1,52 milliard. Il en est de même pour les annonceurs. Les chiffres prouvent que l’on est loin d’une fuite massive.

Facebook sait bien, que la période est cruciale, les bons chiffres de l’année 2018, vont pouvoir faire envisager à l’entreprise, l’avenir de manière plus sereine. N’oublions pas, que le mois de février sera l’occasion de fêter les 15 ans de l’entreprise. Il est vrai, que la période n’est pas à l’euphorie, mais plus à la mise en place de garde-fous, à la surveillance des contenus, et à la préservation d’une bonne image.

Cependant, Facebook reste de loin le premier réseau social du monde et demeure un incontournable pilier de la publicité numérique. Il peut compter sur ses autres services, qui connaissent un succès croissant, Instagram, Messenger ou WhatsApp, à condition qu’il parvienne à en tirer des recettes publicitaires significatives à terme.

Comme on dit “tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort”.

Crédit photo : geralt

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez