Première en Grande-Bretagne : une députée destituée après une pétition

Première en Grande-Bretagne : une députée destituée après une pétition

0

C’est une première en Grande-Bretagne, Fiona Onasanya devient la première députée à être destituée après une pétition. C’est la conséquence d’une procédure qui a été introduite dans le pays en 2015 par l’ancien Premier ministre conservateur David Cameron.

Cette procédure concerne les députés qui ont été condamnés. Ces condamnations peuvent faire suite à une infraction entraînant une condamnation à une peine de prison, ou une suspension de la Chambre des Communes pour au moins dix jours, ou bien avoir été reconnus coupables de fausses déclarations de dépenses.

Cette procédure mise en place il y a plusieurs années n’avait jamais encore été utilisée, c’est chose faite. Pour cela, comme le dit cette mesure, les électeurs de la circonscription de Peterborough dans l’Est de l’Angleterre, ont mis en place une pétition qui a recueilli 28 % de personnes désireuses de la voir quitter son poste. C’est largement plus, que le seuil de 10 % des inscrits nécessaires pour renverser un élu, suivant la procédure.

C’est évidemment un coup dur pour Fiona Onasanya. Elle avait déjà été sanctionnée par son Parti “Le Labour”, qui l’avait exclue. Jusqu’ici, l’avocate de 35 ans comptait continuer à siéger en tant que candidate indépendante. Tout cela arrive suite à sa condamnation pour entrave à l’exercice de la justice après avoir prétendu que quelqu’un d’autre conduisait sa voiture, contrôlée en excès de vitesse en juillet 2018.

Suite à ce départ ou plutôt cette éviction, le Parti travailliste a annoncé une nouvelle élection. Cela va évidemment donner lieu à une élection anticipée, qui sera organisée dans sa circonscription. On s’oriente pour un résultat très incertain. En 2017, Mme Onasanya, avait en effet battu les conservateurs avec une majorité de seulement 607 voix. A la vue des événements et avec la prise en compte de la procédure, il est clair que l’image du Parti d’opposition dans le secteur, en a pris un coup. C’est pour cela que les Tories comptent bien reprendre le siège.

Cependant, il faudra aussi compter avec le nouveau Parti du Brexit de Nigel Farage. En surfant sur la vague du Brexit, le Parti espère de son côté y remporter son premier siège à la Chambre des Communes. Nigel Farage, sait que le sentiment anti-UE est très présent à Peterborough. La ville avait voté à 61 % pour quitter l’Union européenne.

Un triste départ pour Fiona Onasanya, qui restera dans l’histoire avec une bien mauvaise image. Cependant, peut-être qu’elle ne sera pas la seule longtemps dans ce cas. La procédure pourrait faire d’autres victimes et surtout pourrait donner des idées à d’autres pays, dans la manière de répondre de ses actes devant les électeurs.

Crédit photo : perry

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez