Qui sera la première femme à marcher sur la lune ?

Qui sera la première femme à marcher sur la lune ?

0

A la manière d’une course de fond, on retrouve douze femmes, astronautes de la NASA, susceptibles de devenir la première qui marchera sur la lune. Le choix sera terrible, car bien sûr chacune se prépare au mieux, pour participer au nouveau voyage vers la lune, prévu pour 2024.

Il était temps, car les femmes n’ont jamais été aussi nombreuses à la NASA. Il faut un peu atténuer la vision machiste de l’Agence. Rappelons que les douze astronautes à avoir marché sur la lune entre 1969 et 1972 sont des hommes et qu’il a fallu attendre 1983, pour voir Sally Ride devenir la première Américaine dans l’espace.

Toutes les prétendantes sont âgées de 40 à 54 ans. Il est évident, qu’elles ont des cursus scolaires ou des aptitudes au-dessus de la moyenne. On retrouve d’anciennes pilotes militaires, des médecins ou des titulaires de doctorats. Elles ont en commun, d’être dans le sérail de la NASA depuis maintenant près de 20 ans.

Comme dans toute course qui se respecte, il y a les favorites, elles sont 2. Il s’agit d’Anne McClain, une ancienne pilote d’hélicoptère de l’armée de terre. Actuellement, elle est dans la station spatiale internationale (ISS). Avec elle se trouve, Christina Koch, ingénieure et passionnée d’escalade. Elle va battre avec onze mois, le record du séjour féminin le plus long dans l’espace. C’est ce duo, qui a failli effectuer la première sortie dans l’espace exclusivement féminine, sans un ridicule problème de combinaison pas adaptée.

Derrière ce duo, un autre pointe, avec la biologiste marine spécialiste des manchots et des oies Jessica Meir et l’ancienne pilote d’essai de chasseurs F/A 18 Nicole Mann, qui a participé aux guerres d’Irak et d’Afghanistan.

Cependant, il faut parer à toutes les éventualités, et c’est pour cela que 5 autres femmes sont en formation initiale. Parmi elles, la doyenne des astronautes, Sunita Williams, qui prépare son troisième vol spatial et aura 58 ans en 2024.

Enfin, la promotion recrutée en 2017 comprend encore cinq femmes, mais leur formation initiale n’est toujours pas terminée. Elles sont tout de même toujours parmi les prétendantes, car un grand flou entoure le processus de sélection et maintient donc le suspense et la motivation. Cependant, il faut noter que la Nasa a tendance à respecter l’ordre d’ancienneté.

Sans compter, que la mission devrait compter quatre membres d’équipage, dont deux qui descendront sur la lune. Et si c’était deux femmes ?

Crédit photo : will-h-mcmahan

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez