L’Ecologie et les Français : touche pas à ma voiture

L’Ecologie et les Français : touche pas à ma voiture

0

L’écologie, c’est beau, c’est noble comme engagement, mais d’un autre côté, c’est difficile de se débarrasser de certaines habitudes. Un sondage RTL/M6/Harris Interactive, montre que si la cause environnementale gagne du terrain dans les préoccupations des Français, il faudra encore bien des efforts de persuasion, pour les voir mettre de la distance avec leur si chère voiture.

Pourtant, l’actualité est hélas favorable à la prise en compte des problèmes environnementaux. Les incendies frappant aussi bien l’Amazonie que la Sibérie, viennent s’ajouter à la canicule et autres scandales sanitaires qui nous touchent plus directement. Tout ceci, a évidemment des effets sur notre perception des sujets environnementaux. 72 % d’entre nous, se sentent de plus en plus préoccupés par les enjeux écologiques depuis quelques mois.

Se sentir préoccupé, c’est une chose, mais être prêt à agir concrètement, c’est une autre paire de manches. A ce sujet, le sondage fait apparaître que nous sommes plus sensibles pour faire ou refaire des gestes qui relèvent d’abord du bon sens, comme éteindre la lumière en sortant d’une pièce. Pour aller un peu plus loin, il s’agit de trier ses déchets, éviter les produits en plastique à usage unique, acheter en vrac des produits de saison. Nous retrouvons là une majorité de gestes que nos parents ou grands-parents faisaient.

Près d’un Français sur deux refuse de renoncer à sa voiture individuelle

A partir de là, pour passer à la vitesse supérieure, c’est un peu plus dur. Passe encore le fait, de faire moins d’emails et de faire l’effort de les effacer rapidement, de ne pas recourir facilement à la climatisation ou même consommer moins de viande. Nous en arrivons au point de blocage, en effet, le pourcentage repasse en dessous de la majorité s’il s’agit de renoncer à son véhicule individuel.

Cependant, le sondage indique que pour une majorité de Français (62 %), il est tout de même possible de concilier la politique en faveur de l’environnement et pouvoir d’achat. Ce résultat prend à revers une des bases de la crise des gilets jaunes, provoquée en grande partie par la hausse du coût d’utilisation de la voiture individuelle. Cette crise avait mis en opposition la défense de la “fin du mois” et les efforts pour éviter la “fin du monde”.

L’Ecologie, un sujet qui va peser dans les prochaines élections 

Ce sondage indique malgré des limites, que les préoccupations écologiques vont peser sur les prochains scrutins électoraux. Ces préoccupations occupent la deuxième position derrière la fiscalité locale et devant la sécurité. On retrouve aussi dans les sujets mis en avant par les Français, de nombreuses thématiques liées aux transports, comme les transports en commun, la circulation et le stationnement. A cela se rajoute, la qualité des services publics, la santé et le logement.

Crédit photo : sebastian polar

 

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez