Allemagne : le Bayern limoge son entraîneur Niko Kovac

Allemagne : le Bayern limoge son entraîneur Niko Kovac

0

Le Bayern Munich, vient de limoger son entraîneur Niko Kovac. Celui-ci, fait les frais d’une défaite presque historique pour le club bavarois. En effet, prendre un 5-1 en Bundesliga face à Francfort, c’est une “grosse catastrophe”. Cependant, cette défaite n’est que le dénouement d’une lente dégradation, car au-delà du résultat, les prestations sur le terrain laissent à désirer depuis quelque temps. Il reste, que “cette crise” dans le club phare du championnat allemand se passe de façon germanique, c’est-à-dire dans l’ordre et sans trop de tapage.

En effet, nous sommes loin d’un psychodrame marseillais ou d’un tsunami émotionnel éventuel côté Madrilène. Tout d’abord, la réaction est prise alors que le club est loin d’être à la dérive, surtout au niveau comptable. Pour commencer, il lui suffit de battre à domicile l’Olympiakos, pour se qualifier automatiquement pour les 8e de finale de la Ligue des champions. Du côté de la Bundesliga, même si le club ne mène pas le bal comme il a l’habitude, il n’est pas dans les profondeurs du classement avec une quatrième place à quatre points du leader Mönchengladbach, et à deux points de son grand rival Dortmund. Tout est donc encore largement jouable.

Cependant, nous sommes au Bayern et dans ce club, il faut être au-dessus du lot. Les performances de l’équipe et surtout ses prestations, ont été jugées insuffisantes. Elles ont été très loin des attentes des dirigeants. Difficile en effet de satisfaire des compétiteurs, comme le président du directoire Karl-Heinz Rummenigge ou le président Uli Hoeness, ainsi le directeur sportif Hasan Salihamidzic. Tous ses anciens joueurs, ont en effet pratiquement tout gagné avec le Bayern, ils savent ce que bons résultats et bons jeux veulent dire. Depuis un mois, la pauvreté du jeu ressortait même dans les victoires. Dans ce cas-là bien sûr, l’entraîneur est le fusible évident pour pallier un manque d’engagement des stars du club, car le Croate avait également perdu la confiance du vestiaire.

A partir de là, pas d’états d’âme, “les prestations de notre équipe ces dernières semaines et ses résultats nous ont montré qu’il était nécessaire d’agir”, explique Rummenigge. L’entraîneur déchu, lui-même rejoint le constat “je pense que c’est la bonne décision au bon moment pour le club, les résultats et notre jeu ces derniers temps m’ont conduit à cette conclusion“.

Hans Flick, va prendre la suite, il sera chargé de l’équipe et notamment de préparer les matches importants contre l’Olympiakos Le Pirée en Ligue des champions et contre le Borussia Dortmund samedi prochain. Il va devoir faire, avec la grosse inquiétude du moment, la charnière centrale en défense. En effet, celle-ci doit se passer de deux titulaires, Niklas Süle et Lucas Hernandez. De plus, contre Dortmund, un autre arrière central d’expérience, Jérôme Boateng, sera suspendu.

Le reste et la suite, seront avant tout une histoire interne et le linge sale va se laver en famille, le Bayern va revenir encore plus fort.

Crédit photo : tevarak phanduang

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez